Studios de danse, 2018

Jaune Marine, exposition collective des étudiants de la maitrise, ancienne École des beaux-arts de Montréal, Montréal

Images: Delphine Hébert-Marcoux

Structure de 8' X 8' X 8' en bois et en panneaux perforés, maquette à l'échelle 1 : 12 du lieu d'exposition et de la structure, 2 projecteurs, caméra vidéo, diffusion d'enregistrements sonores in situ.

Une structure cubique en bois recouvert de panneaux perforés est exposée au centre d’un ancien studio de danse. En pénétrant dans la structure, on y découvre une maquette de cette même salle dans laquelle on se trouve. On y reconnaît les miroirs muraux, les entrées et la structure de panneaux perforés qui y est également reproduite à l’échelle 1 : 12. Des séquences vidéo sont projetées sur le mur du fond de la maquette. Elles ont été filmées à partir du lieu et montrent certains points de vue et certaines interactions dans l’espace et avec la structure.

 

Dans un deuxième temps, une caméra filme l’intérieur de la maquette. Cette image en direct est projetée dans la salle en direction des miroirs qui eux, réfractent une partie de la projection dans l'espace d'exposition. Le flux vidéo, traversant la maquette, les panneaux perforés puis les miroirs de l’espace en direct, rassemble sur son passage des fragments du réel. Dans un cumul final, tout l’espace est habité par la « coprésence »  des diverses sources de représentation lieu (spatiale et temporelle) qui se déploient dans une sorte de boucle ouverte.