Delphine Hebert Marcoux, "À partir du mur" installation video, double/doubles, exposition satellite du Mois multi 2019, crédit photo Idra Labrie

À partir du mur, 2019

double/doubles, exposition satellite du Mois Multi, 644 St-Joseph Est, Québec

Commissaires : Charlotte Boisvert-Simard et Delphine Egesborg

Images: Idra Labrie, Delphine Hébert-Marcoux

Panneaux perforés, bois, projecteurs vidéo, chariot automatisé sur rail,(moteur, Arduino, Raspberry Pi, PiCam, interrupteurs ) moniteur, miroirs, bancs, boucle vidéo à 2 canaux indépendants (22 min)

Un banc placé au milieu de l’espace investi par l’installation nous incite à s’assoir pour regarder une vidéo projetée sur un mur de panneaux perforés. Le film, évanescent, montre des scènes captées à partir de ce même espace et dans lequel on y voit une personne s’afférer et deux chiens Rottweillers passer devant et derrière le mur. Dans le parcours naturel de l’exposition, c’est en passant l’autre côté du décor que l’on découvre une autre partie de l’œuvre. Au bout du couloir formé par le mur, un moniteur diffuse ce qu’une petite caméra capte en arpentant le bas d’une section de panneaux perforés. Par un jeu de miroirs et de parallaxes avec la caméra, la superposition des images projetées, réelles et réfléchies, engage notre expérience de l’espace et de la présence dans un rapport complexe, partant du souvenir de notre présence dans l’autre espace, contemplative, qui bascule dans un état d'immersion, une sensation accrue d’être dans un lieu.

DHM_2.1.jpg
DHM_3.JPG
Delphine Hebert Marcoux, "À partir du mur" installation video, double/doubles, exposition satellite du Mois multi 2019
Delphine Hebert Marcoux, "À partir du mur" installation video, double/doubles, exposition satellite du Mois multi 2019